Warning: Parameter 1 to wp_default_scripts() expected to be a reference, value given in /home/clients/1ca0437e237902f6a6c351761f72aaae/fccss/wp-includes/plugin.php on line 600

Warning: Parameter 1 to wp_default_styles() expected to be a reference, value given in /home/clients/1ca0437e237902f6a6c351761f72aaae/fccss/wp-includes/plugin.php on line 600

Glossaire

Accident vasculaire cérébral (AVC) : Un accident vasculaire cérébral (AVC) résulte de l’interruption de la circulation sanguine dans le cerveau, en général quand un vaisseau sanguin éclate ou est bloqué par un caillot. L’apport en oxygène et en nutriments est stoppé, ce qui endommage les tissus cérébraux. Les conséquences de l’AVC dépendent de la partie du cerveau touchée et de la gravité de l’atteinte. Un AVC très grave peut entraîner la mort subite.

Adénome : Un adénome est une tumeur bénigne pouvant affecter une glande ou bien une muqueuse.

Alkylant (agent alkylant) : Les alkylants (endoxan, ifosfamide, natulan, CCNU, BCNU) constituent la plus ancienne famille de traitements utilisés pour traiter les cancers. Ils ont permis l’obtention des premières réponses dans le traitement des hémopathies malignes. Ces médicaments détruisent les cellules en attaquant directement l’ADN. Ils ont comme caractéristique commune de former des radicaux alkyles (méthyles ou éthyles), d’où leur nom d’agents alkylants.

Anthracycline : Médicament de chimiothérapie (adrimaycine, épiadriamycine) qui vise à empêcher les cellules cancéreuses de se diviser en s’intercalant dans leur chaîne d’ADN. Un traitement par anthracyclines nécessite une surveillance cardiaque pendant et après le traitement.

Allogreffe : L’allogreffe : Également appelée « greffe allogénique », greffe de « cellules souches » ou greffe de « moelle osseuse », l’allogreffe utilise les cellules souches d’un donneur compatible pour éliminer les cellules cancéreuses présentes dans l’organisme. Il s’agit de préférence d’un donneur apparenté (frère ou sœur) ou d’un donneur compatible (non apparenté). Il existe un risque de réaction du greffon contre l’hôte, c’est-à-dire que les cellules du donneur peuvent attaquer les organes et les tissus normaux du patient. Pour contrôler ce risque, le patient doit prendre un traitement complémentaire pendant un certain temps. Ensuite, le greffon “s’habitue” à l’hôte et le risque d’attaque contre l’organisme diminue.

Autogreffe: L’autogreffe permet la mise en œuvre de traitements agressifs contre certaines maladies, notamment les hémopathies malignes (leucémies ou lymphomes), qui affaiblissent fortement les défenses immunitaires du patient. On prélève d’abord au patient des cellules de moelle osseuse (cellules souches hématopoïétiques). Ces cellules sont alors préservées (congelées à une température très basse). Le traitement est ensuite intensifié (chimiothérapie à très forte dose, associée ou non à une radiothérapie), pendant 5 à 7 jours. Les cellules souches sont ensuite réinjectées, ce qui permet au patient une récupération plus rapide.

Cardiovasculaire (maladie cardiovasculaire) : Ce terme désigne un ensemble de troubles affectant le cœur et les vaisseaux sanguins, en particulier ceux qui alimentent le muscle cardiaque, le cerveau, les bras et les jambes.

Champ de radiothérapie : Partie du corps traité par radiothérapie.

Cohorte : Une étude de « cohorte » repose sur le suivi d’un très grand nombre de personnes dans le temps, sur plusieurs années ou plusieurs décennies, en vue d’observer la survenue d’événements et d’identifier les facteurs de risque associés à ces évènements.

Effet iatrogène : Se dit d’un trouble ou d’un problème de santé provoqués par un acte médical ou par les médicaments (même en l’absence d’erreur du médecin).

Épidémiologie : Science qui étudie, au sein de populations (humaines, animales, voire végétales), la fréquence et la répartition des problèmes de santé dans le temps et dans l’espace, ainsi que le rôle des facteurs qui les déterminent.

Facteur de risque : Un facteur de risque est tout attribut, caractéristique ou exposition d’un sujet qui augmente la probabilité de développer une maladie ou de souffrir d’un traumatisme.

FCCSS : Le sigle FCCSS signifie French childhood cancer survivor study, c’est-à-dire étude des personnes ayant survécu à un cancer pédiatrique. Le choix de ce sigle s’explique par une volonté d’harmonisation du nom des études menées sur le même sujet à travers le monde. Pour en savoir plus.

Gray : Le gray (noté Gy) est l’unité utilisée pour mesurer la dose d’énergie absorbée par les tissus (1 Gy = 1 joule par kilogramme de tissu irradié).

Inserm : Ce sigle signifie Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale. L’INSERM est un organisme public de recherche français dédié à la santé humaine.

Lymphome : Cancer qui touche le système lymphatique, qui assure normalement la défense immunitaire de l’organisme contre les bactéries, parasites, toxines, corps étrangers, etc. C’est une maladie qui implique des cellules de la famille des globules blancs, appelées lymphocytes. Le lymphome est la plus fréquente des hémopathies (maladies du sang et du système lymphatique). Pour en savoir plus.

Nodule : Formation anormale, arrondie, palpable dans ou sous la peau, qui peut être une tumeur bénigne ou maligne.

Registre des cancers : Enregistrement permanent et complet de tous les nouveaux cas de cancers survenant dans une zone géographique définie. Pour en savoir plus

Risque relatif (RR) : Rapport entre le risque de maladie chez les personnes exposées et chez les personnes non exposées. Un RR = 1 signifie que le facteur d’exposition étudié n’est pas associé à l’apparition de la maladie, un RR > 1 signifie que le facteur est lié positivement à l’apparition de la maladie et un RR < 1 signifie que le facteur d’exposition est un facteur protecteur.

Ratio standardisé d’incidence (ou SIR : Standard incidence ratio) : Mesure utilisée pour déterminer si, dans une population particulière, le nombre de cas d’un événement est plus élevé ou plus faible que le nombre de cas attendus en considérant la population et sa distribution d’âge. Il s’agit du rapport entre le nombre de cas observés et le nombre de cas attendus.

Second cancer primitif (ou second cancer, ou cancer secondaire) : Par définition, un second cancer primitif est une nouvelle tumeur primitive diagnostiquée chez un individu déjà atteint par un cancer et qui n’est ni une récidive, ni une métastase, ni un cancer multifocal ou multicentrique.

Séquelles cognitives : Troubles des fonctions qui interviennent dans l’acquisition des connaissances tels que la mémoire, le langage, le raisonnement, l’apprentissage, la résolution de problèmes, la prise de décision, la perception ou l’attention.

Tumeur solide : Les cancers solides peuvent se développer dans des tissus (peau, muqueuses, os, organes « solides »), par opposition à la leucémie, un cancer qui touche le sang et la moelle osseuse, ou le lymphome, qui touche le système lymphatique.